Le mouillage d’un bateau est une manœuvre très classique. Toutefois, pour mieux le réussir, il est vivement conseiller de prendre certaines précautions.

réussir son mouillage

Mesurer la hauteur de l’eau avant tout

C’est une étape cruciale, bien avant de mouiller votre navire, songez d’abord à connaitre la hauteur de l’eau durant la marée haute. Pour ce faire, il existe plusieurs méthodes dont la plus simple est d’utiliser un outil en ligne tel que le SHOM.

Le choix de l’ancre

Jouant un rôle majeur sur la réussite d’un mouillage, le choix de l’ancre devrait se faire en fonction de la taille de votre bateau. Néanmoins, la prise en compte de la nature du fond l’eau pourrait aussi être très importante.  Si vous vous amarrez souvent dans une zone sableuse par exemple, l’ancre la mieux adaptée serait l’ancre plate. Par contre, si votre port d’amarrage est rocailleux, l’idéal serait d’opter pour une ancre soc de charrue.  Et si vous pensez que vous vous déplacer souvent et que le fond de chaque port est varié, il serait plus simple de vous procurer une ancre spad.

réussir son mouillage

Ne pas oublier la longueur de la chaine

A part le choix de l’ancre, il est également impératif de mesurer au préalable la longueur de la chaine de l’ancre. Suivant certains paramètres, elle pourrait varier alors il faut bien se renseigner.

Mais ce qui reste le plus important dans un mouillage, c’est également le lieu où vous aller vous arrêter pour profiter du paysage. Voici une carte qui vous montrera tous les mouillages possibles en France. Notre dernière recommandation est de toujours respecter le territoire dans lequel vous serez. La mer est un trésor qu’il faut préserver !